Comme vous aurez pu en conclure dans notre article La traduction automatique va-t-elle faire disparaître la traduction humaine ?, la traduction reste un métier qui ne peut se passer de l’humain. Néanmoins, elle est de plus en plus assistée par des technologies auxiliaires qui permettent d’en accélérer le processus et d’en améliorer la qualité. Nous vous proposons aujourd’hui de faire un petit zoom sur le glossaire.

1. Un glossaire : késako ?

Un glossaire, ou autrement appelé lexique, regroupe un ensemble de termes utiles à un projet de traduction ou de localisation :

  • Spécifiques à votre entreprise
  • Votre univers de marque
  • Votre secteur d’activité
  • Termes techniques
  • Mots clés SEO
  • Slogan…

Ces mots ou groupes de mots (maximum 5) sont alors répertoriés dans leur langue source avec leurs traductions vers la ou les langues cibles.

2. Dans quel contexte ?

La création d’un glossaire n’est pas obligatoire, mais peut s’avérer indispensable dans certains projets, notamment dans le cas d’une entreprise exerçant dans un secteur très précis et technique ou bien possédant un langage de marque fort. Avec un glossaire vous avez l’assurance que les traducteurs emploient la bonne terminologie.

Nous vous recommandons d’avoir plusieurs glossaires, comme par exemple :

  • Un glossaire e-commerce pour vos fiches produits
  • Un glossaire marketing pour vos brochures
  • Un glossaire juridique pour vos contrats

 

3. Les bénéfices du glossaire

Grâce à la création d’un glossaire, vous gagnez en :

  • Cohérence de marque : dans le cas d’un projet où vous aurez plusieurs traducteurs, ou pour la traduction de vos contenus futurs. Tous vos contenus seront harmonisés !
  • Optimisation SEO : chaque expression doit être définie préalablement et incluse dans votre stratégie.
  • Productivité : les traducteurs gagnent en efficacité, et cela vous évite de nombreux allers-retours inutiles.

 

4. Concrètement ?

Une fois votre document Excel ou CSV importé dans votre plateforme de traduction, telle que TextMaster, cette base de données multilingue est alors partagée instantanément et automatiquement entre tous les traducteurs intervenant sur votre projet.

Ainsi, côté traducteurs, l’interface identifie et suggère en temps réel les termes les plus pertinents, basés sur vos glossaires. Le traducteur n’a plus qu’à cliquer sur la suggestion pour l’insérer dans le segment cible et l’intégrer au document traduit.

Fonctionnement du glossaire

 

Pour simplifier la création de votre glossaire, téléchargez notre modèle.

Créez un glossaire personnalisé et adapté à votre entreprise

Vous aimerez aussi
Outils