Lorsque l’on évolue loin de l’univers de la traduction, il est très difficile de percevoir la différence entre toutes les technologies existantes. Quel avenir pour les traducteurs professionnels dans ce monde où les buzz words du moment sont “big data” et “intelligence artificielle” ? Nous vous proposons dans cet article de décrypter les outils de traduction automatique.


Accélérer à l’international grâce à la technologie : les technologies indispensables


Les bénéfices de la traduction automatique

Les technologies de traduction automatique se sont considérablement améliorées, notamment grâce au deep learning (une méthode d’apprentissage automatique par le biais de “neurones”). Les traductions automatiques ne sont plus uniquement basées sur les statistiques (probabilité de traduction d’un mot selon l’analyse de milliers de textes). On pense aux plus grands, Google Translate ou encore Reverso, qui permettent aujourd’hui de comprendre facilement un petit texte en langue étrangère en quelques clics. Ils peuvent être d’une grande aide car gratuits et instantanés, ils fournissent une base de compréhension de texte.

On notera que la traduction automatique est de plus en plus souvent intégrée dans les outils de notre quotidien, que cela soit sur Facebook, Google Chrome, TripAdvisor, Skype mais aussi dans des outils destinés aux professionnels.

L’instantanéité est en effet son atout majeur. Prenons l’exemple des logiciels utilisés par les services client : l’intégration de Google Translate permet aux conseillers de comprendre en temps réel le message qui lui a été adressé et ainsi d’orienter le client vers la bonne personne (un client insatisfait qui demande à être remboursé, une demande de renseignement sur un produit, une information sur le programme fidélité). Cela assure un temps de traitement et ainsi une qualité de service similaire, et ce quelque soit la langue utilisée par le client.

La traduction automatique est également idéale dans le cadre d’un voyage à l’étranger, que cela soit pour gérer les aspects pratiques de réservation d’un logement, lire les panneaux de signalisation ou encore déchiffrer la carte d’un restaurant. Nous vous invitons à découvrir l’appli Android lancée il y a 2 ans, qui permet une traduction visuelle en temps réel :

Dans un cadre de compréhension globale, pour donner une idée générale du contexte et du sens d’une phrase ou d’un texte bref et peu complexe, la traduction automatique est donc parfaitement adaptée. Mais pour le reste, malgré les progrès technologiques et les efforts de recherche et développement, elle conserve de grandes limites pour l’appliquer dans un univers professionnel.

 

Les écueils de la traduction automatique

Nous ne le redirons jamais assez, la précision et la qualité sont des aspects clés de la traduction. Trois éléments sont inéluctables : le contexte mais aussi le sens du paragraphe ou encore le style.

Laissez moi vous raconter une petite anecdote, il y a quelques mois l’une de mes amies, américaine, publiait une photo de son bébé avec un grand sourire sur Facebook et indiquait en légende “Charlie, cheese!”. Traduction de Facebook : “Charlie, du fromage !”… Nul doute qu’elle voulait employer le terme “Cheese” pour “Sourire”.

Charlie, Cheese!

 

Nous sommes dans un univers privé, l’enjeu n’est donc pas conséquent. Mais lorsqu’il s’agit d’un contexte professionnel, ce genre de malentendu peut avoir de lourdes conséquences sur la réputation de votre marque et donc sur votre chiffre d’affaires. Le mot anglais « mug » peut se traduire par « tasse » en français, mais il peut aussi signifier « agresser ». Imaginez le contresens qu’il pourrait y avoir pour un e-commerçant utilisant exclusivement un moteur de traduction automatique. En tant que français, nous sommes bien placés pour savoir qu’un mot peut avoir plusieurs sens.

Une enquête Shotfarm de 2016 a montré que 40% des cyberconsommateurs abandonnent leur panier à cause de mauvaises descriptions des produits1 ; par ailleurs, ¼ d’entre eux rendra des articles reçus s’ils ne sont pas fidèles aux informations de la fiche produit. La qualité du descriptif produit et la pertinence des traductions est donc indispensable.

Il y a quelques années, les moteurs de traduction ne traduisaient qu’une suite de mots, désormais ils sont capables de traduire des phrases entières. Mais quid de deux phrases à la suite ou encore d’un paragraphe ? Comme l’explique le directeur de recherche au CNRS François Yvon dans un article du Monde,un tas de phénomènes linguistiques s’étendent sur plusieurs phrases. […] De l’anglais vers le français, on ne sait pas traduire le “it” en “il” ou “elle”. Car l’information peut remonter trois ou quatre phrases en arrière. C’est difficile, car il faut mémoriser des informations à grande distance.”

Dans un texte, les phrases ne sont pas indépendantes les unes des autres : le style et les informations sont dispersées. Sans mémorisation de ce genre d’informations, il est donc impossible d’obtenir une traduction automatique pertinente.

 

La technologie au service de la traduction humaine

Quand on sait qu’un natif professionnel traduira environ 2.000 mots par jour, la traduction automatique est incontestablement la meilleure en terme de réactivité. Mais vous l’aurez compris, il parait très risqué de confier sa traduction professionnelle uniquement à un robot : les coûts d’une mauvaise traduction, parfois invisibles, sont pourtant bien réels : taux de retour plus élevé (pour le e-commerce), mauvaise réputation, non professionnalisme, insatisfaction des clients…

La traduction humaine est certes plus coûteuse que la traduction automatique, mais sa qualité est infiniment supérieure, et l’impact d’une bonne traduction est considérable : meilleur taux de conversion, fidélisation des clients, meilleur référencement naturel sur les différents marchés…

Toutefois, selon nous, il n’y a pas de guerre entre la traduction automatique et la traduction humaine. Elles sont tout simplement complémentaires : la traduction automatique permet de réduire drastiquement le temps passé sur une traduction, et donc d’optimiser les coûts. Elle peut fournir une base aux traducteurs professionnels, qui pourront ainsi retravailler le texte, le reformuler, le styliser, et surtout l’adapter au contexte et aux consommateurs des pays concernés.

 

1 http://www.eweek.com/small-business/online-shoppers-blanch-at-inaccurate-product-descriptions

 

Grâce à TextMaster, vous disposez de la puissance d’un réseau de traducteurs experts certifiés et des meilleurs outils d’aide à la traduction pour vous garantir la meilleure réactivité et les meilleurs tarifs tout en conservant le plus haut niveau de qualité. Demandez votre devis de traduction en cliquant-ici.

New Call-to-action

Vous aimerez aussi
Avis d'experts