L’internationalisation de l’activité est un des leviers de croissance les plus efficaces. Elle permet, lorsqu’elle est bien menée, d’éviter une stagnation des revenus et d’accroître la légitimité de l’entreprise sur son secteur d’activité.

Évidemment facilité par la mondialisation et les nouvelles technologies, un développement international requiert cependant toujours un stratégie bien ficelée en amont. Découvrez nos 8 conseils pour construire votre stratégie d’expansion internationale !

1. Entourez-vous des bons dispositifs d’accompagnement

De nombreuses organisations publiques ont pour vocation d’accompagner tout type d’entreprises, startups comme grands groupes, à l’international.

Business France

Business France (l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française) a par exemple pour objectif de promouvoir l’attractivité économique de la France et de ses entreprises. Études de marché, choix des pays cibles, travail sur la proposition de valeur, construction de partenariats locaux, aide à la localisation… Business France accompagne les entreprises françaises dans leur expansion internationale grâce à l’expérience et à l’expertise de plus de 1500 spécialistes dans 70 pays.

Les chambres de commerce et d’industrie

Les CCI, à travers le réseau CCI international (en France comme à l’étranger) proposent également un accompagnement par des experts dans chaque pays afin de guider les entreprises tout au long de leur déploiement international.

BPI France

Créée en 2013, la Banque Publique d’Investissement aide les entrepreneurs à trouver des financements grâce à ses partenaires (banques, investisseurs, régions, institutions…) afin d’accélérer leur développement international.

La French Tech

Dispositif innovant menée par le Ministère de l’Économie, la French Tech est au service de la croissance des startups françaises. À travers les 13 villes labellisées “Métropoles French Tech”, cette initiative accompagne les jeunes entreprises françaises de la tech dans leur développement, notamment à l’international.

2. Choisissez le ou les pays cibles avec précaution

Qu’il s’agisse de pays limitrophes ou énormes marchés tels que les États-Unis, il existe de nombreux marchés attractifs. Mais il est important de vous poser les bonnes questions afin de sélectionner avec précaution les marchés cibles dans lesquels vous allez vous implanter :

  • Existe-t-il des acteurs majeurs avec lesquels vous pourriez créer des partenariats ou bien que vous pourriez racheter ?
  • Le marché est-il saturé ?
  • Maîtrisez-vous les codes culturels du marché ?
  • Possédez-vous déjà des clients sur ce marché ?

L’attractivité d’un marché dépend de nombreux éléments : volume d’affaires et perspectives de croissance du secteur, spécificités culturelles (liées à votre domaine d’activité et au business en général), typologie de consommateurs, paysage concurrentiel… Il est capital de bien déterminer les points forts de chaque marché relativement à votre modèle économique et à votre entreprise.

3. Préparez une offre en adéquation avec votre stratégie

Parlez à vos clients dans leur langue

La première étape d’adaptation aux clients d’un nouveau marché est de parler dans leur langue. Vous devez penser à tous les éléments qui vous lient avec vos clients, prospects, utilisateurs… : site web, service client, e-mails, contenus marketing, présentations commerciales, documentation et tutoriels…

Il faudra aussi penser à localiser de nombreux éléments qui varient en fonction de la région ou du pays dans lequel on se trouve : horaires d’ouverture, moyens de paiement, numéro de téléphone et adresse mail de contact, comptes sur les réseaux sociaux…

Adaptez-vous à leurs besoins

Sur un marché étranger, les consommateurs peuvent avoir des priorités ou des critères de sélection différents de votre marché domestique. Vos produits et/ou services sont-ils adaptés aux habitudes de consommation du pays cible ? Si vous travaillez dans le B2B, votre domaine d’activité est-il dominé plutôt par des grands comptes, des PME ou des entrepreneurs indépendants ? Toutes ces questions méritent d’être étudiées afin de répondre au mieux aux besoins des consommateurs cibles.  

Demandez leur avis aux consommateurs

Il est possible que vous ayez déjà des clients à l’international : la meilleure manière d’être sûr.e que votre offre est adaptée à leur marché, c’est de leur demander. Développez avec eux une relation d’échange afin de comprendre les tendances du marché, d’en savoir plus sur les caractéristiques produit ou les fonctionnalités qu’ils aimeraient retrouver… Le risque est de vous rendre compte que vous devez dévier de votre plan initial, mais vous aurez en tout cas une bonne connaissance de ce que vous devriez faire ou ne pas faire.

4. Développez une bonne stratégie marketing

Si vous pensez que votre produit ou service est tellement bon qu’il se suffit à lui-même, vous vous trompez : aussi beau ou performant soit-il, il ne trouvera pas son public si vous ne faites pas du marketing l’une de vos priorités.

Marketing stratégique & marketing produit

Afin de vous différencier de vos potentiels concurrents sur de nouveaux marchés, vous devrez travailler en profondeur votre proposition de valeur. Celle-ci sera potentiellement différente de celle du marché historique de votre entreprise. Posez-vous donc les bonnes questions : qui va utiliser votre produit/service ? quels en sont les bénéfices pour les consommateurs ? pourquoi votre entreprise répond-elle mieux à leurs besoins que les autres ?

Une fois votre proposition de valeur définie, vous allez pouvoir commencer à mettre en lumière la vision de votre produit/service auprès de vos consommateurs cibles. Si votre secteur d’activité est déjà bien établi sur le marché, vous devrez probablement axer sur des arguments tels que le prix. Pour les secteurs moins établis, la mission du marketing produit sera d’évangéliser le marché : gains fonctionnels, bénéfices concrets, voire mise en lumière d’un besoin auquel les consommateurs ne pensent pas forcément !

Communication et lead generation

Localisez votre site web

Vitrine de votre activité, votre site internet devra bien évidemment être adapté et localisé à vos marchés cibles. Découvrez quelques conseils pour bien traduire et localiser votre site web ici.

Participez à des événements locaux

À mi-chemin entre le commercial et le marketing, les événements et salons sont un bon moyen de rencontrer vos futurs clients. Il en existe dans quasiment tous les secteurs d’activité.

Soignez vos relations presse

Attachés de presse locaux, journalistes indépendants, blogueurs spécialisés… les RP sont un domaine vaste et prennent de multiples formes. Trouvez les modalités (et les coûts !) qui correspondent à vos besoins et moyens.

Engagez vos clients sur les réseaux sociaux

Que vous exerciez dans le B2B ou le B2C, les médias sociaux ont pris une place considérable dans le business, et notamment lorsqu’une entreprise s’étend à l’international. Twitter, LinkedIn, Facebook, Instagram… vous devrez explorer quels seront les canaux les plus pertinents à utiliser en fonction de vos personas.

Mettez en avant votre expertise

Pour vous positionner comme un leader de votre secteur, il n’y a rien de mieux que de créer des contenus de qualité et d’exposer (en toute modestie !) vos connaissances dans le domaine. Ebooks, livres blancs, infographies, vidéos, tribunes, blogposts… vous pouvez utiliser de très nombreux formats pour créer des contenus captivants. Une stratégie de content marketing doit par ailleurs s’accompagner d’une stratégie d’Inbound marketing complète afin de promouvoir efficacement vos contenus et de générer de nouveaux leads pour vos équipes commerciales.

Découvrez la suite de nos conseils pour construire votre stratégie de développement international dans quelques jours ! Et pour en savoir plus sur la traduction et localisation de site web, téléchargez notre ebook.

Toutes les bonnes pratiques pour traduire et localiser votre site web

Vous aimerez aussi
Astuces et conseils