Le 8 décembre dernier, nous avons organisé avec Weglot et SmarKeyword, un webinar sur la thématique « SEO et contenus multilingues : internationaliser son site e-commerce » Pour animer cette table ronde, nous avons eu le plaisir de recevoir :

  • Victoria Weidemann, CMO de TextMaster et du Groupe Acolad
  • Eugène Ernoult, CMO de Weglot
  • Louis Chevant, CEO de SmartKeyword

Le moment est venu de décrypter les principaux enseignements de ces échanges


Découvrez les témoignages complets de SmartKeyword, Weglot et TextMaster


L’importance d’internationaliser son site e-commerce

D’après l’étude « Can’t read, won’t buy » de CSA Research, 72 % des consommateurs préfèrent acheter dans leur langue maternelle. Fait étonnant que rappelle Eugène Ernoult : c’est même encore plus le cas dans des pays pourtant réputés pour le niveau d’anglais élevé de leurs habitants comme la Suède, où 80 % des visiteurs préfèrent acheter en suédois. Cette statistique montre bien l’importance de traduire son site dans plusieurs langues afin de satisfaire au maximum les utilisateurs.

Mais comment démarrer la traduction de son site ?

 Selon Eugène Ernoult, « il est conseillé, pour les e-commerçants, de commencer petit à petit par une ou deux langues si vous n’en n’avez qu’une seule au départ afin de voir si cela fonctionne ». Si vos résultats sont positifs, vous pouvez accélérer le processus.

Quelques questions peuvent vous aiguiller sur les langues à privilégier pour votre commerce :

  • Dans quels pays ai-je déjà vendu ?
  • Que me disent mes outils d’analyse ? (Google Analytics, Search Console, SEM Rush…)
  • Où vend ma concurrence ?
  • Quelle est ma stratégie ?

Toutes ces questions sont essentielles et peuvent vous aider à vous positionner.

Que dois-je traduire ?

Dois-je traduire tout mon site directement ? Louis Chevant nous dit « qu’il est recommandé, en SEO, de comprendre ce que les consommateurs recherchent en fonction des pays pour déterminer les pages qu’il sera potentiellement judicieux de traduire et qui rapporteront le plus de business ». C’est la règle des 20/80 : pour beaucoup de sites, 20 % des pages représenteront 80 % du trafic. L’étude de mots clés spécifiques à chaque pays est également un bon moyen de savoir quel contenu traduire.

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez les discussions de nos experts sur de nombreux aspects du SEO international & contenus multilingues dans le cadre de l’internationalisation d’un site e-commerce :

  • Quel(s) marché(s) choisir pour le lancement de votre site à l’international
  • L’importance d’auditer votre site e-commerce
  • L’identification de vos « Golden Content »
  • Les techniques d’amélioration de votre référencement international
  • Le choisir des bons partenaires
  • La sélection et l’analyse des KPIs
  • Comment scaler et améliorer votre stratégie

… et bien d’autres !

Pour plus d’exemples concrets et de conseils, n’hésitez pas à visionner le replay de notre table ronde entre Victoria Weidemann, Eugène Ernoult et Louis Chevant.

 

Webinar SK & WG Replay

Vous aimerez aussi
Non classifié(e)

Abonnez-vous à notre newsletter

L'internationalisation de A à Z

Le 8 décembre dernier, nous avons organisé avec Weglot et SmarKeyword, un webinar sur la thématique « SEO et contenus multilingues : internationaliser son site e-commerce » Pour animer cette table ronde, nous avons eu le plaisir de recevoir :

  • Victoria Weidemann, CMO de TextMaster et du Groupe Acolad
  • Eugène Ernoult, CMO de Weglot
  • Louis Chevant, CEO de SmartKeyword

Le moment est venu de décrypter les principaux enseignements de ces échanges


Découvrez les témoignages complets de SmartKeyword, Weglot et TextMaster


L’importance d’internationaliser son site e-commerce

D’après l’étude « Can’t read, won’t buy » de CSA Research, 72 % des consommateurs préfèrent acheter dans leur langue maternelle. Fait étonnant que rappelle Eugène Ernoult : c’est même encore plus le cas dans des pays pourtant réputés pour le niveau d’anglais élevé de leurs habitants comme la Suède, où 80 % des visiteurs préfèrent acheter en suédois. Cette statistique montre bien l’importance de traduire son site dans plusieurs langues afin de satisfaire au maximum les utilisateurs.

Mais comment démarrer la traduction de son site ?

 Selon Eugène Ernoult, « il est conseillé, pour les e-commerçants, de commencer petit à petit par une ou deux langues si vous n’en n’avez qu’une seule au départ afin de voir si cela fonctionne ». Si vos résultats sont positifs, vous pouvez accélérer le processus.

Quelques questions peuvent vous aiguiller sur les langues à privilégier pour votre commerce :

  • Dans quels pays ai-je déjà vendu ?
  • Que me disent mes outils d’analyse ? (Google Analytics, Search Console, SEM Rush…)
  • Où vend ma concurrence ?
  • Quelle est ma stratégie ?

Toutes ces questions sont essentielles et peuvent vous aider à vous positionner.

Que dois-je traduire ?

Dois-je traduire tout mon site directement ? Louis Chevant nous dit « qu’il est recommandé, en SEO, de comprendre ce que les consommateurs recherchent en fonction des pays pour déterminer les pages qu’il sera potentiellement judicieux de traduire et qui rapporteront le plus de business ». C’est la règle des 20/80 : pour beaucoup de sites, 20 % des pages représenteront 80 % du trafic. L’étude de mots clés spécifiques à chaque pays est également un bon moyen de savoir quel contenu traduire.

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez les discussions de nos experts sur de nombreux aspects du SEO international & contenus multilingues dans le cadre de l’internationalisation d’un site e-commerce :

  • Quel(s) marché(s) choisir pour le lancement de votre site à l’international
  • L’importance d’auditer votre site e-commerce
  • L’identification de vos « Golden Content »
  • Les techniques d’amélioration de votre référencement international
  • Le choisir des bons partenaires
  • La sélection et l’analyse des KPIs
  • Comment scaler et améliorer votre stratégie

… et bien d’autres !

Pour plus d’exemples concrets et de conseils, n’hésitez pas à visionner le replay de notre table ronde entre Victoria Weidemann, Eugène Ernoult et Louis Chevant.

 

Webinar SK & WG Replay