Zoom sur l’impact du e-commerce sur l’environnement

Par

Quel est l’impact du e-commerce sur l’environnement ?

La montée en croissance du e-commerce en Europe ne s’arrête plus ! Les trois dernières années, une hausse de 9 % a été enregistrée. Et en observant les premiers résultats de cette année, on se rend compte que le mois de janvier a enregistré une hausse de +8 % par rapport à 2023. Mais qui dit augmentation des achats en ligne, dit multiplication des colis, dit davantage d’emballages, dit pollution…

Alors en tant qu’experts e-commerce, nous avons fait des recherches pour analyser l’impact réel du e-commerce sur l’environnement.


Quels sont les impacts environnementaux du commerce en ligne ?

Déjà en 2015, les émissions liées aux échanges internationaux (environ 8 milliards de tonnes) représentaient 1/4 des émissions mondiales totales (à peu près 32 milliards).

Et ce taux augmente d’année en année, à mesure que le e-commerce se répand sur la scène internationale. En 2021, le chiffre d’affaires global du e-commerce a atteint 129,1 milliards d’euros et les transactions cross border se sont faites toujours plus nombreuses.

Cette utilisation massive d’internet pour effectuer des achats a des conséquences sur l’environnement.


Répartition des émissions de gaz à effet de serre générées par l’industrie du e-commerce

Les emballages

La plus grande partie des émissions de gaz à effet de serre générées par l’industrie du e-commerce provient de l’emballage de marchandises (environ 45 % des émissions totales).

Le transport de marchandises

Le transport de marchandises représente une autre source importante de CO2. Et cela ne risque pas de s’améliorer au fil du temps. Selon une étude de l’OCDE, les émissions de gaz à effet de serre dues au transport de marchandises seraient amenées à quadrupler entre 2010 et 2050.

La fabrication des produits

La fabrication des produits livrés n’est pas toujours écologique. Elle a parfois recours à des matériaux non recyclables ou à des manufactures peu soucieuses de l’environnement.

Les serveurs et hébergements web

Autre point noir du e-commerce sur le plan environnemental : les serveurs hébergeant les boutiques en ligne et les navigateurs. Ces derniers fonctionnent sans arrêt et sont donc, par nature, très énergivores. Cela fait flamber la production de gaz à effet de serre liée au e-commerce, tout comme la navigation sur Internet côté clients.


Quels leviers activer pour diminuer l’empreinte carbone du e-commerce ?

1. Minimiser les déplacements des consommateurs et des livreurs

Pour réduire l’impact du e-commerce sur l’environnement, il faut limiter les déplacements en voiture (aujourd’hui et selon l’ADEME, ⅓ des retraits de colis seraient effectués en voiture). Cela inclut les trajets des livreurs et des consommateurs.

Voici quelques bonnes pratiques à mettre en place ici :

  • augmenter le nombre de points relais sur l’ensemble du territoire ;
  • encourager ses clients à se rendre en point relais à pied, à vélo ou en transports en commun ;
  • éviter les échecs de livraison ;
  • limiter les retours, notamment s’ils occasionnent un déplacement de la part du consommateur.

Pour que vos clients n’aient plus à retourner leurs produits, vous pouvez leur proposer l’essayage virtuel sur votre site.

2. Réduire les emballages 📦

Les recommandations de l’ADEME sont très claires en matière d’emballage. L’objectif est de “réduire le pourcentage de vide dans les colis (estimé à 50 %) par un meilleur ajustement du contenant au contenu”.

Cela aura pour effet :

  • de diminuer le volume des colis ;
  • de réduire la quantité d’emballage produite ;
  • de maximiser la place dans les camions de livraison.

La réduction du suremballage permettra de livrer plus de colis en moins d’allers-retours, ce qui participera à l’amélioration de l’impact du commerce en ligne sur l’environnement.

Pour aller plus loin, nous vous conseillons également d’opter pour des packagings plus respectueux de l’environnement, conçus à partir de matériaux recyclés, recyclables ou biodégradables. ♻️

3. Éviter la livraison express et/ou en avion

Enfin, une autre bonne pratique consiste à éviter le recours au fret aérien. Pour cela, les livraisons express provenant de l’étranger doivent être limitées. Par ailleurs, nous vous encourageons à mettre en avant la livraison en point relais. Ce type de livraison nécessite moins d’arrêts pour le livreur, ce qui limite la pollution d’origine routière.


🚨

Selon les estimations de Statista, l’impact environnemental de la logistique propre au e-commerce sera beaucoup plus important dans les 100 plus grandes villes du monde d’ici 2030. Le parc de véhicules dédiés à la livraison pourrait atteindre 7,2 millions de voitures d’ici la fin de la décennie et les émissions totales causées par l’expédition de colis devraient générer 25 millions de tonnes de CO2.


 

4. Sensibiliser les consommateurs à l’éco-responsabilité

La sensibilisation représente un excellent levier pour diminuer l’impact de son site e-commerce sur l’environnement. Par exemple, vous pouvez indiquer les modes de livraison les moins polluants, inciter l’achat d’articles en lot ou limiter les envois.

Par exemple, la boutique e-commerce We Are Jolies proposent des prix dégressifs à mesure que le consommateur ajoute des produits à son panier. En plus d’augmenter la valeur moyenne de commande, un KPI e-commerce essentiel à suivre, cela incite les internautes à ajouter tous les produits dont ils ont besoin avant de passer commande (pyjama, maillot de bain, brassière…).

Autre pratique écologique mise en place par la marque : elle reprend tous les vêtements et sous-vêtements, qu’importe l’état ou la marque, pour leur offrir une seconde vie. Pour chaque kilo de textile collecté, 25 kilos de CO2 sont évités.

5. Privilégier des centres de données et des hébergeurs éco-responsables

Dernier levier à activer :  limiter la consommation énergétique des centres de données et des hébergeurs web. Pour cela, nous vous conseillons d’échanger votre hébergeur actuel par un hébergeur web plus éco-responsable et certifié.


Quel outil utiliser pour mesurer l’empreinte écologique de son site e-commerce ?

Plusieurs logiciels ont été créés dans le but d’aider les e-commerçants à connaître et réduire l’empreinte écologique de leurs sites web.

Nous pouvons notamment citer :

 

Impact du e-commerce sur l’environnement : le récap’

En tant que e-commerçant, vous avez un rôle majeur à jouer dans la réduction de l’impact du secteur e-commerce sur l’environnement. Vous devez transformer vos processus de façon à mieux consommer et informer les consommateurs sur la façon dont vos produits sont fabriqués et acheminés.

Voici, pour rappel, les bonnes actions à mettre en place pour améliorer vos pratiques :

  1. minimiser les déplacements des consommateurs et des livreurs ;
  2. réduire l’utilisation d’emballages ;
  3. éviter la livraison express et/ou en avion ;
  4. sensibiliser les consommateurs à l’éco-responsabilité ;
  5. privilégier des centres de données et des hébergeurs éco-responsables.

Pour aller plus loin, voici 9 idées pour rendre son e-commerce plus éco-responsable.

Vous aimerez aussi
Tous les articles