Il existerait aujourd’hui près de 7000 langues vivantes à travers le monde, même s’il est difficile d’en estimer le nombre exact. L’anglais, 3e langue avec le plus de locuteurs maternels derrière le chinois et l’espagnol, domine actuellement le web mondial : c’est entre autres la langue de l’invention d’internet et de la programmation informatique. Rappelons par exemple qu’il y a 30 ans, il était impossible d’utiliser des accents français ou des caractères chinois sur internet.

Depuis une vingtaine d’années, on observe cependant une diminution de son usage sur internet : la proportion du contenu anglais est ainsi passée de 80 % à 60 % et celle des internautes anglophones de 80 % à 25 %. La structure linguistique d’internet évolue et les langues, vecteurs d’identité culturelle, n’ont ainsi pas dit leur dernier mot face à la domination de l’anglais.

Découvrez, à travers notre tour d’horizon, les langues les plus populaires sur internet et celles qui détrôneront peut-être un jour la langue de Shakespeare.


Découvrez également 10 entrepreneurs du digital qui ont réussi à l’international


Les langues avec le plus grand nombre d’internautes

D’après Internet World Stats, 1186 millions d’internautes sont anglophones. Ce nombre a augmenté de 742,9 % entre 2000 et 2020 et représente aujourd’hui 25,9 % de la population internaute mondiale.

Le nombre d’internautes parlant chinois, estimé à 888,4 millions, a quant à lui augmenté de plus de 2600 % sur cette même période. Le chinois pourrait prochainement dépasser l’anglais, car la Chine a encore un fort potentiel de croissance sur internet : elle affiche un taux de pénétration d’internet d’environ 60 %.

L’espagnol arrive relativement loin derrière, avec un nombre d’internautes estimé à 363,6 millions et un taux de croissance de 1500 % entre 2000 et 2020. On retrouve ensuite l’arabe, parlé par 237,4 millions d’internautes, avec un taux de croissance impressionnant de plus de 9300 %.

À noter que les 10 langues les plus utilisées sur internet représentent presque 77 % de la population internaute mondiale.

Les langues les plus utilisées par les sites internet

Web Technology Survey a analysé le contenu de plus de 10 millions de sites multilingues afin d’identifier les langues les plus utilisées.

L’anglais occupe de loin la première place : il est utilisé par 60,5 % des sites analysés. On retrouve ensuite le russe (8,4 %), suivi par l’espagnol (3,9 %), le turc (3,8 %) et le perse (3,2 %). Le français arrive quant à lui en 6e position, utilisé par 2,7 % des sites multilingues analysés.

Précisons que ces données sont à analyser avec précaution, car il est particulièrement difficile d’estimer la proportion d’une langue sur internet.

Les langues des meilleurs clients en ligne

D’après une étude de Common Sens Advisory, l’anglais est la langue avec le plus fort pouvoir d’achat en ligne. Elle est la langue officielle de 54 pays et parlée par environ 400 millions de personnes.

Anglais

Même si l’anglais n’est pas votre langue maternelle, il est nécessaire de traduire votre site en anglais pour avoir plus de chance d’entrer sur la majorité des marchés du monde. Il faut savoir que les américains sont très habitués aux achats en ligne et c’est même ainsi que les New-Yorkais font leurs courses au quotidien.

Quant aux britanniques, ils représentent une grosse part du marché en ligne anglophone et ont l’habitude de commander à l’étranger.

Lorsque vous offrez un site internet écrit en anglais, vous créez également du contenu pour d’autres acheteurs transfrontaliers. Ne négligez aucun détail !

Espagnol

L’espagnol est bien sûr une langue que les américains sont susceptibles de connaître. D’une part en raison des populations Latinos, et d’autre part en raison de la proximité de nombreux pays hispanophones. Le marché du e-commerce en Espagne et en Amérique Latine est en plein essor et a souvent été en croissance durant ces dernières années.

Allemand

Il est tout d’abord important de noter que l’Allemagne est le pays européen avec la plus forte économie. En tant que 5e marché du e-commerce mondial et 2e en Europe, l’Allemagne est très attrayante pour les acteurs étrangers. 95 % de la population allemande utilise internet et 84% des 82,4 millions d’Allemands ont déjà fait des achats en ligne.

Internet : une chance pour la diversité linguistique

Le nombre total de personnes maîtrisant l’anglais dans le monde s’élèverait à 1,5 milliard (en comptabilisant la première langue, seconde langue et langue étrangère). Si une importante partie de la population mondiale comprend aujourd’hui l’anglais, cela n’implique pas pour autant que c’est la langue privilégiée lorsqu’il s’agit de consommer du contenu en ligne. Ainsi, 55 % des internautes passeraient la majorité de leur temps sur des sites dans leur langue maternelle.

Internet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, peut ainsi être une chance pour la diversité linguistique : c’est un espace ouvert qui favorise la création et la consommation de contenu de toute origine.

 

Développement durable et expansion internationale

Vous aimerez aussi
Faits & chiffres

Abonnez-vous à notre newsletter

L'internationalisation de A à Z

Il existerait aujourd’hui près de 7000 langues vivantes à travers le monde, même s’il est difficile d’en estimer le nombre exact. L’anglais, 3e langue avec le plus de locuteurs maternels derrière le chinois et l’espagnol, domine actuellement le web mondial : c’est entre autres la langue de l’invention d’internet et de la programmation informatique. Rappelons par exemple qu’il y a 30 ans, il était impossible d’utiliser des accents français ou des caractères chinois sur internet.

Depuis une vingtaine d’années, on observe cependant une diminution de son usage sur internet : la proportion du contenu anglais est ainsi passée de 80 % à 60 % et celle des internautes anglophones de 80 % à 25 %. La structure linguistique d’internet évolue et les langues, vecteurs d’identité culturelle, n’ont ainsi pas dit leur dernier mot face à la domination de l’anglais.

Découvrez, à travers notre tour d’horizon, les langues les plus populaires sur internet et celles qui détrôneront peut-être un jour la langue de Shakespeare.


Découvrez également 10 entrepreneurs du digital qui ont réussi à l’international


Les langues avec le plus grand nombre d’internautes

D’après Internet World Stats, 1186 millions d’internautes sont anglophones. Ce nombre a augmenté de 742,9 % entre 2000 et 2020 et représente aujourd’hui 25,9 % de la population internaute mondiale.

Le nombre d’internautes parlant chinois, estimé à 888,4 millions, a quant à lui augmenté de plus de 2600 % sur cette même période. Le chinois pourrait prochainement dépasser l’anglais, car la Chine a encore un fort potentiel de croissance sur internet : elle affiche un taux de pénétration d’internet d’environ 60 %.

L’espagnol arrive relativement loin derrière, avec un nombre d’internautes estimé à 363,6 millions et un taux de croissance de 1500 % entre 2000 et 2020. On retrouve ensuite l’arabe, parlé par 237,4 millions d’internautes, avec un taux de croissance impressionnant de plus de 9300 %.

À noter que les 10 langues les plus utilisées sur internet représentent presque 77 % de la population internaute mondiale.

Les langues les plus utilisées par les sites internet

Web Technology Survey a analysé le contenu de plus de 10 millions de sites multilingues afin d’identifier les langues les plus utilisées.

L’anglais occupe de loin la première place : il est utilisé par 60,5 % des sites analysés. On retrouve ensuite le russe (8,4 %), suivi par l’espagnol (3,9 %), le turc (3,8 %) et le perse (3,2 %). Le français arrive quant à lui en 6e position, utilisé par 2,7 % des sites multilingues analysés.

Précisons que ces données sont à analyser avec précaution, car il est particulièrement difficile d’estimer la proportion d’une langue sur internet.

Les langues des meilleurs clients en ligne

D’après une étude de Common Sens Advisory, l’anglais est la langue avec le plus fort pouvoir d’achat en ligne. Elle est la langue officielle de 54 pays et parlée par environ 400 millions de personnes.

Anglais

Même si l’anglais n’est pas votre langue maternelle, il est nécessaire de traduire votre site en anglais pour avoir plus de chance d’entrer sur la majorité des marchés du monde. Il faut savoir que les américains sont très habitués aux achats en ligne et c’est même ainsi que les New-Yorkais font leurs courses au quotidien.

Quant aux britanniques, ils représentent une grosse part du marché en ligne anglophone et ont l’habitude de commander à l’étranger.

Lorsque vous offrez un site internet écrit en anglais, vous créez également du contenu pour d’autres acheteurs transfrontaliers. Ne négligez aucun détail !

Espagnol

L’espagnol est bien sûr une langue que les américains sont susceptibles de connaître. D’une part en raison des populations Latinos, et d’autre part en raison de la proximité de nombreux pays hispanophones. Le marché du e-commerce en Espagne et en Amérique Latine est en plein essor et a souvent été en croissance durant ces dernières années.

Allemand

Il est tout d’abord important de noter que l’Allemagne est le pays européen avec la plus forte économie. En tant que 5e marché du e-commerce mondial et 2e en Europe, l’Allemagne est très attrayante pour les acteurs étrangers. 95 % de la population allemande utilise internet et 84% des 82,4 millions d’Allemands ont déjà fait des achats en ligne.

Internet : une chance pour la diversité linguistique

Le nombre total de personnes maîtrisant l’anglais dans le monde s’élèverait à 1,5 milliard (en comptabilisant la première langue, seconde langue et langue étrangère). Si une importante partie de la population mondiale comprend aujourd’hui l’anglais, cela n’implique pas pour autant que c’est la langue privilégiée lorsqu’il s’agit de consommer du contenu en ligne. Ainsi, 55 % des internautes passeraient la majorité de leur temps sur des sites dans leur langue maternelle.

Internet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, peut ainsi être une chance pour la diversité linguistique : c’est un espace ouvert qui favorise la création et la consommation de contenu de toute origine.

 

Développement durable et expansion internationale