Votre site en ligne est en train de se développer et le temps est venu de toucher davantage de clients étrangers. Découvrez les 10 erreurs les plus communément commises au moment de traduire un site Web :

1. Ne pas du tout traduire votre site

Même si, à l’heure de la mondialisation, nombreuses sont les personnes à avoir une notion, ne serait-ce que rudimentaire, d’une seconde langue, cela ne veut pas forcément dire qu’elles apprécieront de devoir en faire usage sur votre site. N’oubliez pas : l’expérience client est la clé de tout. Et si un client a du mal à comprendre votre site ou à naviguer dessus, ce sont vos ventes qui en pâtiront.

 

2. Les outils de traduction automatique

Google Translate, c’est bien pour un usage privé. Mais quand il en va d’un site multilingue, il faut l’éviter comme la peste. Et pourquoi donc ? Parce que les outils de traduction automatique font des erreurs qui feront passer votre site pour un site amateur.

Pas entièrement convaincu ? Les traductions automatiques sont également considérées par Google comme du contenu dupliqué et sont sanctionnées en conséquence. Votre référencement dans le moteur de recherche s’en verra affecté, et pour une boutique en ligne, ce n’est pas franchement une bonne chose.

Si vous avez déjà passé des heures à copier-coller votre site dans Google Traduction, pas d’inquiétude, vous pouvez toujours engager un correcteur pour réviser et récrire votre texte.

 

3. Oublier ou ignorer le SEO (mots clé, alt tags, méta données)

Il faut non seulement vous assurer que le contenu de votre site et ses méta-données soient SEO-friendly, mais encore comprendre quels sont les termes pertinents pour la recherche dans chaque langue, sachant qu’un terme ne sera peut-être pas traduit mot-à-mot dans une autre langue.

 

4. Se dire qu’une langue est partout la même

De même qu’il existe un anglais des États-Unis et un anglais britannique, l’espagnol, le français, le portugais et bien d’autres langues varient selon les régions. Créez un lien plus fort avec vos clients en recourant à des expressions et du vocabulaire qui leur sont familiers.

 

5. Ne traduire qu’une partie de votre site

Vous ne traduisez que vos fiches produits et votre page de contact, mais vous rappelez-vous avoir traduit votre FAQ, vos conditions de livraison, votre politique de confidentialité et les conditions générales d’utilisation ? Le shopping en ligne repose tout entier sur la confiance, et vous devez faire en sorte que toutes ces pages soient disponibles dans la langue de votre client pour garantir le confort maximum quand il passe commande sur votre site.

 

6. Ne pas afficher les devises ou les unités de mesures locales

N’obligez pas vos clients à faire des maths, faites-le pour eux. Convertissez les dollars en euros, et les livres en kilos, sans quoi vous pourriez perdre des visiteurs.

 

7. Ne proposer votre service à la clientèle qu’en une seule langue

Votre site Web n’est qu’un aspect (un gros aspect certes) de votre business. N’oubliez pas de traduire vos mails de service à la clientèle ou vos newsletters promotionnelles.

 

8. Ignorer les coutumes locales

Ne pas connaître les coutumes et traditions locales peut vous faire manquer des opportunités, voire pire encore, vous rapporter des avis négatifs. Le 26 décembre (le Boxing Day), par exemple, est l’un des jours où l’on consomme le plus dans les pays du Commonwealth, comme le Canada. Alors si vous décidez de prendre des vacances ce jour-là, vous risquez de perdre beaucoup.

 

9. Ne jamais mettre à jour vos traductions

Celle-ci s’approche de vous sans faire de bruit. Un jour, vous décidez en toute hâte de faire une « offre spéciale » sur l’un de vos produits. Puis vous mettez à jour quelques lignes seulement de votre politique de confidentialité, mais n’avez pas le temps de toute la traduire. Avant même que vous vous en rendiez compte, votre site contient des informations contradictoires dans différentes langues.

 

10. Ne pas faire attention au contexte

Bien joué ! Vous avez traduit vos conditions de livraison en italien. Mais avez-vous songé à inclure des informations pertinentes quant aux coûts et délais de livraison pour l’Italie ? Disposer d’un site multilingue, c’est offrir la meilleure expérience utilisateur au client, ce qui signifie aussi fournir les informations pertinentes en fonction de leur région.

Toutes les bonnes pratiques pour traduire et localiser votre site web

Vous aimerez aussi
Astuces et conseils

Abonnez-vous à notre newsletter

L'internationalisation de A à Z

Votre site en ligne est en train de se développer et le temps est venu de toucher davantage de clients étrangers. Découvrez les 10 erreurs les plus communément commises au moment de traduire un site Web :

1. Ne pas du tout traduire votre site

Même si, à l’heure de la mondialisation, nombreuses sont les personnes à avoir une notion, ne serait-ce que rudimentaire, d’une seconde langue, cela ne veut pas forcément dire qu’elles apprécieront de devoir en faire usage sur votre site. N’oubliez pas : l’expérience client est la clé de tout. Et si un client a du mal à comprendre votre site ou à naviguer dessus, ce sont vos ventes qui en pâtiront.

 

2. Les outils de traduction automatique

Google Translate, c’est bien pour un usage privé. Mais quand il en va d’un site multilingue, il faut l’éviter comme la peste. Et pourquoi donc ? Parce que les outils de traduction automatique font des erreurs qui feront passer votre site pour un site amateur.

Pas entièrement convaincu ? Les traductions automatiques sont également considérées par Google comme du contenu dupliqué et sont sanctionnées en conséquence. Votre référencement dans le moteur de recherche s’en verra affecté, et pour une boutique en ligne, ce n’est pas franchement une bonne chose.

Si vous avez déjà passé des heures à copier-coller votre site dans Google Traduction, pas d’inquiétude, vous pouvez toujours engager un correcteur pour réviser et récrire votre texte.

 

3. Oublier ou ignorer le SEO (mots clé, alt tags, méta données)

Il faut non seulement vous assurer que le contenu de votre site et ses méta-données soient SEO-friendly, mais encore comprendre quels sont les termes pertinents pour la recherche dans chaque langue, sachant qu’un terme ne sera peut-être pas traduit mot-à-mot dans une autre langue.

 

4. Se dire qu’une langue est partout la même

De même qu’il existe un anglais des États-Unis et un anglais britannique, l’espagnol, le français, le portugais et bien d’autres langues varient selon les régions. Créez un lien plus fort avec vos clients en recourant à des expressions et du vocabulaire qui leur sont familiers.

 

5. Ne traduire qu’une partie de votre site

Vous ne traduisez que vos fiches produits et votre page de contact, mais vous rappelez-vous avoir traduit votre FAQ, vos conditions de livraison, votre politique de confidentialité et les conditions générales d’utilisation ? Le shopping en ligne repose tout entier sur la confiance, et vous devez faire en sorte que toutes ces pages soient disponibles dans la langue de votre client pour garantir le confort maximum quand il passe commande sur votre site.

 

6. Ne pas afficher les devises ou les unités de mesures locales

N’obligez pas vos clients à faire des maths, faites-le pour eux. Convertissez les dollars en euros, et les livres en kilos, sans quoi vous pourriez perdre des visiteurs.

 

7. Ne proposer votre service à la clientèle qu’en une seule langue

Votre site Web n’est qu’un aspect (un gros aspect certes) de votre business. N’oubliez pas de traduire vos mails de service à la clientèle ou vos newsletters promotionnelles.

 

8. Ignorer les coutumes locales

Ne pas connaître les coutumes et traditions locales peut vous faire manquer des opportunités, voire pire encore, vous rapporter des avis négatifs. Le 26 décembre (le Boxing Day), par exemple, est l’un des jours où l’on consomme le plus dans les pays du Commonwealth, comme le Canada. Alors si vous décidez de prendre des vacances ce jour-là, vous risquez de perdre beaucoup.

 

9. Ne jamais mettre à jour vos traductions

Celle-ci s’approche de vous sans faire de bruit. Un jour, vous décidez en toute hâte de faire une « offre spéciale » sur l’un de vos produits. Puis vous mettez à jour quelques lignes seulement de votre politique de confidentialité, mais n’avez pas le temps de toute la traduire. Avant même que vous vous en rendiez compte, votre site contient des informations contradictoires dans différentes langues.

 

10. Ne pas faire attention au contexte

Bien joué ! Vous avez traduit vos conditions de livraison en italien. Mais avez-vous songé à inclure des informations pertinentes quant aux coûts et délais de livraison pour l’Italie ? Disposer d’un site multilingue, c’est offrir la meilleure expérience utilisateur au client, ce qui signifie aussi fournir les informations pertinentes en fonction de leur région.

Toutes les bonnes pratiques pour traduire et localiser votre site web