Vous avez été très nombreux à répondre à notre enquête et nous vous en remercions : en tout, 724 entreprises représentant 15 pays !

Dans le monde global d’aujourd’hui, les entreprises affrontent un défi de taille : celui de dépasser leurs frontières nationales pour toucher de nouveaux marchés. Face à ce challenge pressant, elles sont amenées à s’interroger sur les facteurs de succès d’un déploiement international.

Notez que le blog Convergence (réseau d’affaires sur la zone Euro-Méditerranée) a récemment publié un article sur notre étude.

 

Voici quelques points clés révélés dans l’étude :

 

1/
Si chaque entreprise a ses propres recettes pour gérer son développement international, la plupart des entreprises à succès partagent des ingrédients communs :

  • Les entreprises dont la part des ventes en ligne est prépondérante affichent des ventes à l’international 3x supérieures à celles des entreprises classiques
  • Elles s’implantent également plus rapidement à l’étranger : dès la première année
  • Elles ont généralement beaucoup moins recours à des filiales ou des succursales locales en centralisant leurs efforts internationaux d’un même lieu.

 

2/
Concernant les ventes à l’international :

  • Les entreprises qui exportent vendent en moyenne dans 6 pays
  • Les entreprises dont les sites Internet sont multilingues vendent 5 fois plus à l’étranger
  • Les entreprises dont les cadres dirigeants sont bilingues et leurs équipes multiculturelles vendent 2 fois plus à l’international
  • Les entreprises B2B devancent légèrement les entreprises B2C à l’international
  • Les entreprises les plus anciennes (>50 ans) vendent le plus à l’international. Soulignons néanmoins de fortes disparités par secteur : dans l’univers du logiciel, ce sont, en proportion, les entreprises de moins d’un an qui vendent le plus à l’international.

 

3/
Autres conclusions de l’étude :

  • Les secteurs qui enregistrent la part la plus importante de ventes internationales dans leur chiffre d’affaires sont les biens de consommation, les logiciels et applications ainsi que la mode et le luxe
  • Les secteurs qui enregistrent la part la moins importante de ventes internationales sont les arts et loisirs, l’automobile et le transport ainsi que l’édition et les médias
  • Les secteurs dont le développement international est le plus rapide sont le voyage et le tourisme, les logiciels et applications, ainsi que les agences web et communication
  • Les secteurs dont le développement international est le plus long sont l’immobilier et BTP, la santé et la biotechnologie, ainsi que l’édition et les médias
  • La maturité des entreprises à l’international varie fortement entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Ainsi, 3/4 des entreprises européennes traduisent leur site Internet et ont des cadres dirigeants bilingues alors que la majorité de leurs homologues d’Amérique du Nord n’ont ni cadres dirigeants bilingues ni de site traduit
  • Plus de la moitié des entreprises exporte chez ses voisins ou au sein d’un même continent.

Découvrez les clés de la réussite du développement international

Vous aimerez aussi
Faits & chiffres, TextMaster

Abonnez-vous à notre newsletter

L'internationalisation de A à Z

Vous avez été très nombreux à répondre à notre enquête et nous vous en remercions : en tout, 724 entreprises représentant 15 pays !

Dans le monde global d’aujourd’hui, les entreprises affrontent un défi de taille : celui de dépasser leurs frontières nationales pour toucher de nouveaux marchés. Face à ce challenge pressant, elles sont amenées à s’interroger sur les facteurs de succès d’un déploiement international.

Notez que le blog Convergence (réseau d’affaires sur la zone Euro-Méditerranée) a récemment publié un article sur notre étude.

 

Voici quelques points clés révélés dans l’étude :

 

1/
Si chaque entreprise a ses propres recettes pour gérer son développement international, la plupart des entreprises à succès partagent des ingrédients communs :

  • Les entreprises dont la part des ventes en ligne est prépondérante affichent des ventes à l’international 3x supérieures à celles des entreprises classiques
  • Elles s’implantent également plus rapidement à l’étranger : dès la première année
  • Elles ont généralement beaucoup moins recours à des filiales ou des succursales locales en centralisant leurs efforts internationaux d’un même lieu.

 

2/
Concernant les ventes à l’international :

  • Les entreprises qui exportent vendent en moyenne dans 6 pays
  • Les entreprises dont les sites Internet sont multilingues vendent 5 fois plus à l’étranger
  • Les entreprises dont les cadres dirigeants sont bilingues et leurs équipes multiculturelles vendent 2 fois plus à l’international
  • Les entreprises B2B devancent légèrement les entreprises B2C à l’international
  • Les entreprises les plus anciennes (>50 ans) vendent le plus à l’international. Soulignons néanmoins de fortes disparités par secteur : dans l’univers du logiciel, ce sont, en proportion, les entreprises de moins d’un an qui vendent le plus à l’international.

 

3/
Autres conclusions de l’étude :

  • Les secteurs qui enregistrent la part la plus importante de ventes internationales dans leur chiffre d’affaires sont les biens de consommation, les logiciels et applications ainsi que la mode et le luxe
  • Les secteurs qui enregistrent la part la moins importante de ventes internationales sont les arts et loisirs, l’automobile et le transport ainsi que l’édition et les médias
  • Les secteurs dont le développement international est le plus rapide sont le voyage et le tourisme, les logiciels et applications, ainsi que les agences web et communication
  • Les secteurs dont le développement international est le plus long sont l’immobilier et BTP, la santé et la biotechnologie, ainsi que l’édition et les médias
  • La maturité des entreprises à l’international varie fortement entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Ainsi, 3/4 des entreprises européennes traduisent leur site Internet et ont des cadres dirigeants bilingues alors que la majorité de leurs homologues d’Amérique du Nord n’ont ni cadres dirigeants bilingues ni de site traduit
  • Plus de la moitié des entreprises exporte chez ses voisins ou au sein d’un même continent.

Découvrez les clés de la réussite du développement international