Note de l’équipe TextMaster : Aujourd’hui nous avons le plaisir d’accueillir nos amis de Transifex venus partager quelques astuces sur la localisation des sous-titres de vidéos. Allez faire un tour sur leur blog où vous trouverez d’autres bonnes idées et quelques billets que nous avons écrits !

La vidéo rencontre un essor bien plus rapide que tout autre contenu sur le net. Pourquoi ? Parce que la vidéo sait à la fois divertir et convaincre et parce que l’on apprend mieux quand on nous raconte une histoire. Et là réside le principe même de la vidéo : une façon visuelle de raconter votre histoire.

Quand on sait que la moitié des utilisateurs d’internet ne parlent pas anglais, il est normal de réfléchir aux moyens permettant de localiser tout ce contenu vidéo. Lorsque vous prévoyez une traduction de sous-titres ou de doublage vidéo, pensez à créer vos contenus multimédias, graphiques ou vidéos, en ayant déjà en tête leur localisation. Voici cinq points essentiels pour commencer à localiser votre contenu vidéo.

 

Le foisonnement des sous-titres …

Si la source est en anglais, sachez que le texte et la partie audio seront plus longs une fois traduits. Qu’est-ce que cela signifie ? Dans la plupart des langues, les textes sont plus longs d’environ 15 % qu’en anglais. Le russe, par exemple, occupe jusqu’à 40 % d’espace en plus. Ce phénomène de foisonnement ou de contraction du texte peut impacter de façon significative la qualité de votre produit fini et doit être pris en compte.

 

… et du doublage

Lorsque vous démarrez l’enregistrement de la source audio, pensez à réserver du temps supplémentaire pour le foisonnement de la langue du doublage et à adapter le rythme de la vidéo à une bande son potentiellement plus longue une fois localisée. Comment faire ? Lorsque vous créez votre doublage, faites des pauses ou adoptez délibérément un débit plus lent.

 

Chronométrez vos scripts

Vous devez utiliser des scripts audio chronométrés de façon précise afin de limiter au mieux l’expansion de la langue de la voix off. Si le traducteur a conscience des contraintes temporelles, il saura prendre les bonnes décisions lors de l’enregistrement. Cela signifie que si la traduction est plus longue que la source, le comédien qui double la vidéo pourra compenser en accélérant le rythme pendant le processus d’enregistrement.

 

Localisez aussi votre bande son

Si vous intégrez de la musique pour accompagner les paroles de votre vidéo, vous devez soigneusement vérifier que le style de musique est approprié et qu’il s’adaptera sans difficulté à une bande vocale plus longue une fois localisée.

 

Choisissez attentivement les polices de caractères

Lorsque vous envisagez une police de caractères à utiliser pour les sous-titres, vous devez prendre en considération la ou les langue(s) cible(s) pour la localisation et les jeux de caractères associés.

Gardez en tête ces principes et votre contenu vidéo localisé sera impeccable.

A propos de Transifex
Transifex a été fondée en 2009 après une période d’incubation pendant laquelle son PDG et fondateur Dimitris Glezos participait au Google Summer of Code. La société est foncièrement internationale et numérique, avec des ingénieurs sur deux continents et des clients dans plus de 30 pays représentant plus de 17 000 projets et 170 000 utilisateurs, localisant des contenus dans plus de 150 langues.

SubTitly : la traduction de sous-titres-révolutionnée

Vous aimerez aussi
Astuces et conseils, Avis d'experts