Afin de mener une stratégie emailing internationale, il est essentiel d’adapter ses newsletters en fonction de chaque marché. Les équipes de Newsletter2Go, logiciel d’emailing professionnel, nous présentent les 4 erreurs à ne pas commettre afin de réussir sa campagne emailing multilingue.

 

Ne pas changer les formules de politesse et le ton de ses messages

Les formules de politesse différent en fonction des pays. Par exemple, dans les pays anglophones, un « Dear X » peut être utilisé autant pour les femmes que les hommes. Par contre en France, en Espagne ou en Allemagne, il faudra adapter sa formule de politesse en fonction de la civilité.

De même, le ton général des emails ne peut pas être le même partout. Comme en France, il existe dans la plupart des pays un registre formel et un registre informel. Chaque pays a ses traditions et ses coutumes qu’il faut prendre en compte. Le choix entre tutoiement et vouvoiement dépendra également d’autres critères comme l’âge des destinataires, leur statut social ou l’image de marque à véhiculer.

 

Ne pas respecter les lois internationales

Si les lois sur l’emailing, surtout dans l’Union Européenne, sont très similaires, il existe tout de même quelques différences à prendre en compte. Ainsi, le recueil d’adresses par confirmation double opt-in n’est pas obligatoire en France alors qu’il l’est en Allemagne. Dans tous les cas, le caractère publicitaire du message doit être apparent et il faut prévoir un lien permettant à l’internaute de se désinscrire de la newsletter.

Il est important de mener, partout dans le monde, un emailing responsable et de s’assurer du consentement des destinataires. C’est un point essentiel afin de garantir une bonne délivrabilité des emails.

 

Ne pas prendre en compte les fuseaux horaires

Voilà qui peut paraître évident, et pourtant il faut y penser. Les logiciels d’emailing permettent de pré-dater facilement l’envoi de ses emails, il est même possible de régler les fuseaux horaires afin qu’ils changent dynamiquement selon les destinataires. Ne pas faire l’erreur d’envoyer une newsletter à 9h00 à des clients américains, qui la recevraient par exemple à minuit s’ils sont basés à San Francisco.

 

Ne pas adapter son contenu au marché en question

Il est extrêmement important d’adapter ses contenus en fonction des destinataires et du marché local. Il faut ainsi penser à adapter les textes, les images mais également les produits proposés.

Être attentif à la saisonnalité des pays permet de recommander les bons produits à ses destinataires. Par exemple, l’été en France correspond à l’hiver en Australie : il est alors inutile d’envoyer une newsletter « vêtements d’été » à ses clients australiens à cette période de l’année.

Afin de proposer un contenu en phase avec les intérêts de sa cible, il est également important de s’intéresser aux modes et tendances de chaque pays visé.

Enfin, ne pas sous-estimer les sensibilités culturelles : chaque culture est différente et plus sensible à certaines images ou contenus. Si un certain degré de provocation peut parfois être stratégique, il faut veiller à ne pas blesser ses destinataires et à s’adapter à leur culture.

 

Connaître et s’adapter à chaque marché est au cœur de toute bonne stratégie d’emailing internationale. Il est ainsi important d’utiliser les fonctionnalités de personnalisation proposées par les logiciels d’emailing professionnels afin d’individualiser ses communications en fonction des marchés locaux.

Toutes les ressources nécessaires pour développer votre entreprises à l'international

Vous aimerez aussi
Avis d'experts

Abonnez-vous à notre newsletter

L'internationalisation de A à Z

Afin de mener une stratégie emailing internationale, il est essentiel d’adapter ses newsletters en fonction de chaque marché. Les équipes de Newsletter2Go, logiciel d’emailing professionnel, nous présentent les 4 erreurs à ne pas commettre afin de réussir sa campagne emailing multilingue.

 

Ne pas changer les formules de politesse et le ton de ses messages

Les formules de politesse différent en fonction des pays. Par exemple, dans les pays anglophones, un « Dear X » peut être utilisé autant pour les femmes que les hommes. Par contre en France, en Espagne ou en Allemagne, il faudra adapter sa formule de politesse en fonction de la civilité.

De même, le ton général des emails ne peut pas être le même partout. Comme en France, il existe dans la plupart des pays un registre formel et un registre informel. Chaque pays a ses traditions et ses coutumes qu’il faut prendre en compte. Le choix entre tutoiement et vouvoiement dépendra également d’autres critères comme l’âge des destinataires, leur statut social ou l’image de marque à véhiculer.

 

Ne pas respecter les lois internationales

Si les lois sur l’emailing, surtout dans l’Union Européenne, sont très similaires, il existe tout de même quelques différences à prendre en compte. Ainsi, le recueil d’adresses par confirmation double opt-in n’est pas obligatoire en France alors qu’il l’est en Allemagne. Dans tous les cas, le caractère publicitaire du message doit être apparent et il faut prévoir un lien permettant à l’internaute de se désinscrire de la newsletter.

Il est important de mener, partout dans le monde, un emailing responsable et de s’assurer du consentement des destinataires. C’est un point essentiel afin de garantir une bonne délivrabilité des emails.

 

Ne pas prendre en compte les fuseaux horaires

Voilà qui peut paraître évident, et pourtant il faut y penser. Les logiciels d’emailing permettent de pré-dater facilement l’envoi de ses emails, il est même possible de régler les fuseaux horaires afin qu’ils changent dynamiquement selon les destinataires. Ne pas faire l’erreur d’envoyer une newsletter à 9h00 à des clients américains, qui la recevraient par exemple à minuit s’ils sont basés à San Francisco.

 

Ne pas adapter son contenu au marché en question

Il est extrêmement important d’adapter ses contenus en fonction des destinataires et du marché local. Il faut ainsi penser à adapter les textes, les images mais également les produits proposés.

Être attentif à la saisonnalité des pays permet de recommander les bons produits à ses destinataires. Par exemple, l’été en France correspond à l’hiver en Australie : il est alors inutile d’envoyer une newsletter « vêtements d’été » à ses clients australiens à cette période de l’année.

Afin de proposer un contenu en phase avec les intérêts de sa cible, il est également important de s’intéresser aux modes et tendances de chaque pays visé.

Enfin, ne pas sous-estimer les sensibilités culturelles : chaque culture est différente et plus sensible à certaines images ou contenus. Si un certain degré de provocation peut parfois être stratégique, il faut veiller à ne pas blesser ses destinataires et à s’adapter à leur culture.

 

Connaître et s’adapter à chaque marché est au cœur de toute bonne stratégie d’emailing internationale. Il est ainsi important d’utiliser les fonctionnalités de personnalisation proposées par les logiciels d’emailing professionnels afin d’individualiser ses communications en fonction des marchés locaux.

Toutes les ressources nécessaires pour développer votre entreprises à l'international