À mesure que la recherche d’informations s’internationalise, les créateurs et créatrices de contenu ont tendance à s’appuyer sur des textes étrangers pour composer les leurs ! Si la recherche d’information est faite intelligemment, le résultat final est singulier et intéressant. Mais si quelqu’un réalise un banal copier-coller d’un texte étranger dans sa langue cible, il pratique le plagiat multilingue. Parcourons les dangers du plagiat multilingue en traduction !


Plagiat par traduction, plagiat multilingue : de quoi s’agit-il ?

Un texte copié-collé dans un traducteur en ligne et publié dans une autre langue possède 80 % de chances en moins d’être considéré comme plagié. C’est pourquoi le plagiat par traduction ou plagiat multilingue est une pratique de plus en plus courante.

Vous l’aurez compris : le plagiat multilingue correspond à la publication d’un texte déjà en ligne, mais dans une autre langue.

Éthiquement parlant, cela n’est pas joli joli (notamment lorsque la source n’est pas citée en bas d’article). Plus important encore, le plagiat par traduction a un impact négatif sur les performances SEO de votre site.


Plagiat par traduction : quel impact sur le référencement ?

Google, Bing, Yahoo et leurs acolytes n’ont pas encore la capacité de détecter le plagiat par traduction (à l’instar de logiciels comme PrePostSeo, par exemple).

Du point de vue des moteurs de recherche, vous ne risquez pas d’être sanctionné aussi sévèrement que si vous pratiquiez le plagiat pur et dur.

Le problème est plus subtil que cela. Si vous copiez et collez un texte bêtement, cette production ne sera pas optimisée. Ses titres manqueront de pertinence, ses mots clés ne seront pas forcément adaptés à la cible et son vocabulaire sera pauvre.

Le plagiat multilingue peut donc déboucher sur des articles de blog de mauvaise qualité.

Nous vous conseillons vivement de relire et d’optimiser vos articles traduits avant de les publier. Mieux encore, nous vous recommandons de croiser plusieurs sources, à la fois dans votre langue et dans la ou les langues étrangères de votre choix afin de publier un article unique et complet dont vous serez fier·e.


🎓
Plagier en traduisant un texte est déconseillé à un niveau professionnel et strictement interdit durant ses examens à la faculté. En effet, de plus en plus de professeurs ont recours à des outils et à des logiciels pour détecter le plagiat ET le plagiat multilingue.



Comment produire une traduction optimisée SEO ?

Que vous souhaitiez traduire puis réécrire le contenu d’un autre site en le citant ou traduire le contenu de votre propre site dans une autre langue, vous aurez besoin de le faire dans les règles de l’art ! 🎨

Afin de rédiger un article à forte valeur ajoutée, vous devrez :

  1. Trouver des mots clés pertinents dans la langue cible ;
  2. Créer une version de votre site original dans une autre langue ;
  3. Vous adapter aux attentes du public cible (par exemple, les Anglais sont souvent plus informels que les Français ou que les Allemands pour communiquer en ligne) ;
  4. Faire attention aux fautes de grammaire et de conjugaison dans la langue cible ;
  5. Mettre en place une stratégie de netlinking multilingue.

Si votre site e-commerce se compose de mots clés pertinents et conserve une uniformité dans toutes les langues disponibles, cela va grandement améliorer l’expérience utilisateur. Pensez également à ajouter des boutons en haut à droite ou en bas de votre site pour que les internautes puissent passer d’une langue à une autre sans difficulté.

Vous n’êtes pas très à l’aise en SEO, et encore moins en traduction ? Les traducteurs et les traductrices TextMaster se tiennent à votre disposition pour vous offrir des traductions de haute qualité, adaptées aux attentes des moteurs de recherche.


Les dangers du plagiat multilingue en traduction : conclusion

Lorsque l’on gère un blog ou un site web, notre objectif est d’obtenir le meilleur retour sur investissement possible, quoi que nous fassions.

Ainsi, il est préférable d’éviter les dangers du plagiat multilingue ou plagiat par traduction :

  • Manque d’authenticité ;
  • Mauvais résultats SEO ;
  • Potentielles fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison.

Et puis, ces textes ne vous appartiennent pas ! Pour une raison de moralité et d’honnêteté intellectuelle, il est donc préférable de procéder différemment.

Vous souhaitez obtenir plus de conseils sur ce sujet ? Découvrez comment bien traduire ses fiches produits !

 

Nouveau projet de traduction

Vous aimerez aussi
Astuces et conseils, Avis d'experts, Outils, TextMaster, Tous les articles