Vous avez beaucoup investi dans le site Web de votre entreprise : vous avez engagé le meilleur concepteur Web, trouvé un rédacteur de contenu incroyable et réussi à faire affluer les visiteurs sur votre site. Alors, qu’est-ce qui fait que vous n’avez pas le même impact auprès de vos clients internationaux ? Voyons si vous ne commettez pas une (ou plus) des 5 erreurs de traduction les plus courantes, qui peuvent vous faire perdre des clients.

1. Vous avez utilisé la traduction automatique

Bien que la traduction automatique soit en progrès constant, elle n’est toujours pas en mesure de se comparer à la traduction humaine. Cela s’explique par le fait que seule une personne pourra donner de la personnalité à votre rédaction et éviter les phrases ambigües en se basant sur le contexte. Par exemple, si vous écrivez en anglais “I am free all day Monday”, cela pourra signifier que vous êtes disponible le lundi, ou bien que vous ne facturez rien pour vos services ce jour-là. Cette acception est particulièrement importante, au moment de la traduction, pour les avocats, les médecins et tous ceux qui facturent sur la base du temps passé.

 

2. Vous avez eu recours à votre cousin

Votre petit cousin a passé une année à étudier en Espagne, mais peut-il vraiment traduire votre site Web comme le ferait un locuteur natif ? Faire traduire votre contenu par des amis ou des membres de la famille peut paraître la solution la moins chère, mais à long terme cela peut s’avérer bien plus onéreux. Un traducteur professionnel ne se contentera pas de traduire votre site Web d’une langue à une autre, il saura aussi préserver le message central de votre site, en conservant le ton et en le reformulant pour qu’il se lise naturellement dans sa langue maternelle.

 

3. Vous n’avez pas adapté votre SEO

Le SEO international est comme votre site Web multilingue : il ne suffit pas de le traduire mot à mot, vous devez aussi l’adapter à votre public cible. La chose la plus importante en matière de SEO international est d’analyser les mots-clés à utiliser. C’est là que vous avez besoin de regarder les termes les plus recherchés, qui peuvent être différents de ceux de la version originale. « Services de ménage » pourra, par exemple, être la phrase la plus recherchée dans une langue, « agence de nettoyage » dans une autre.

 

4. Vous avez traduit votre site Web seulement

De nombreuses entreprises renforcent l’attachement de leurs clients en complétant leur site Web avec des contenus supplémentaires tels que des livres blancs, des articles de blog informatifs ou encore des interactions avec les médias sociaux. Plus votre marketing de contenu apporte de la valeur ajoutée à votre public, plus vous générez de trafic et de contacts qualifiés. C’est pourquoi disposer d’une stratégie de marketing de contenu internationale est un facteur clé de réussite pour se développer sur des marchés étrangers.

 

5. Vous n’avez pas vérifié l’intégralité de votre site Web

La traduction d’un site Web implique souvent d’exporter le contenu d’origine et ensuite d’importer le texte traduit. Il est important de passer entièrement votre site en revue et de vérifier :

– L’exactitude de la mise en page (le contenu traduit est souvent plus long ou plus court que l’original et peut fausser votre mise en page)
– Le texte éventuellement “caché” dans les images
– La bonne adaptation locale en termes de devises, d’unités de mesure, de taxes, d’avertissements légaux, etc.

Il y a tout un éventail de raisons qui peuvent expliquer que votre site Web ne marche pas aussi bien que prévu sur vos marchés locaux, mais la réponse tient parfois simplement à la qualité de la traduction de votre site Web. En évitant ces 5 erreurs, vous augmenterez grandement vos chances d’atteindre un public global et de protéger la réputation de votre entreprise à l’étranger.

 
Le guide de la vente cross-border en ligne en Europe

Vous aimerez aussi
Astuces et conseils